Une opportunité peu risquée avec +30 % de potentiel vient de s’ouvrir

28 09 2020
Partager l'article

Mon cher lecteur,
 
Vous me demandez de tous côtés ces jours-ci les alternatives aux placements traditionnels.
 
En voici une bête comme chou qui vient de s’ouvrir et qu’il ne faut pas rater.
 
Elle tient en 3 mots :
 
ACHETEZ DU DOLLAR.
 
Pourtant, si vous allez voir votre banquier pour lui dire que vous souhaitez acheter du dollar, ou du Franc suisse… Il risque de faire la grimace.
 
C’est une spécificité française : votre fonds euros… Est en euros, votre PEA est en euros, les livrets aussi, la plupart des fonds qui vous sont proposés sont en euros et la simple ouverture d’un compte courant en devise étrangère relève du casse-tête si vous n’êtes pas un gros client.
 
Si vous allez en Suisse par exemple, vous pouvez ouvrir des comptes en une dizaine de monnaies étrangères très facilement… À la Poste.
 
Mais pas en France.
 
C’est absurde mais c’est ainsi…
 
Les banques françaises ont une vision sélective : elles ne vous proposeront que ce qui les arrange ELLES.
 
Et c’est bien dommage car l’Euro est à un point haut face au dollar et orienté durablement à la baisse :
 
EURODOLLAR 
 
Depuis 2008, l’Euro navigue dans un tunnel face au dollar avec une régularité de coucou suisse.
 
Au-delà de l’analyse technique, les crises du système sont favorables au Dollar et l’Euro est en train de devenir une monnaie de pays émergent, sans souveraineté réelle, ni monétaire, ni politique, ni économique.
 
Le simple fait d’acheter du Dollar vous ouvre un potentiel de gain de 30 % sur une période de 1 à 3 ans.
 
Et ne craignez pas que le Yuan chinois mette le Dollar par terre, peut-être dans 10 ans, mais à cet horizon de 1-3 ans, la Chine n’a pas les moyens de concurrencer le Dollar, ils ont trop de problèmes monétaires, trop de dépendance au Dollar et pas assez d’or.
 
Les États-Unis maintiennent très bien leur emprise monétaire.
 
Aussi, acheter du Dollar aujourd’hui est un investissement asymétrique où votre potentiel de gain est très supérieur aux risques.
 
Il n’est pas si fréquent que s’ouvrent des fenêtres d’opportunité aussi simples, sûres et lucratives.
 
Simplement du dollar : pas besoin de détenir des actions ou des obligations, vous n’êtes même pas obligés de les détenir en banque. C’est un non-investissement. Simplement du cash en dollar.
 
C’est d’ailleurs pour cela que les banques françaises rechignent tant : il n’y a pas assez de frais à prélever.
 
Mais je ne suis pas une banque, je n’ai pas de problème à vous conseiller d’acheter du Dollar et vous dire comment faire.
 
Les devises sont un des piliers de la stratégie d’investissement que je développe dans ma lettre d’investissement Risque & Profit.
 
Espèces, compte de courtage, compte en devises en ligne ou à l’étranger : il existe différentes façons d’investir en devises de manière simple et sécurisée. Je les ai étudiées en détail et regroupées dans un dossier de référence que j’envoie en cadeau à tous les nouveaux abonnés de Risque & Profit.
Je vous y explique comment investir en pratique :
  • Où ;
  • Sous quelle forme ;
  • Comment éviter les frais ;
  • Quelles devises choisir ;
  • Quels supports,
  • À quel horizon investir,
  • Vous assurer contre une crise de l’Euro.
Il n’y a rien de compliqué, rien de sorcier, rien de risqué… Il n’y a qu’à se baisser pour peu d’avoir un peu d’expérience monétaire.
 
Mais ce n’est pas intéressant pour votre banquier.
 
Oh je suis sûr que si vous lui demandez, il vous trouvera un fonds d’investissement orienté vers des valeurs américaines, des actions et des obligations, mais quelque chose d’aussi simple, aussi sûr, que la détention de dollars avec un tel potentiel en ce moment… C’est triste à dire mais il essaiera de vous en détourner sans raison valable.
 
Car une fois que vous avez acquis un peu d’expérience, vous n’avez plus besoin de votre banquier pour investir et cela l’insupporte alors que c’est ma mission :
 
Ma mission avec Risque & Profit, pour reprendre l’adage de Confucius, n’est pas de vous donner du poisson, mais de vous apprendre à pêcher.
 
Les devises et en particulier le Dollar en ce moment ne sont qu’un exemple d’alternative simple et lucrative aux investissements traditionnels de votre banquier.
 
Vous affranchir de votre banquier c’est retrouver la lumière et toute une palette d’investissements qui répondent à vos objectifs et vos attentes.
 
 
Je vous rappelle également que l’édition de septembre de Risque & Profit fait le point sur la rentrée et vous donne l’alternative au fonds euros d’assurance vie devenu obsolète et dangereux. Vous recevez cette édition incontournable avec tout abonnement d’essai à Risque & Profit.
 
À votre bonne fortune,
 
Guy de La Fortelle


Partager l'article