Il y a de plus en plus d’espèces en circulation dans la Zone Euro

12 03 2019
Especes en circulation Zone Euro
Partager l'article
  • 66
    Shares

Mon cher lecteur,

Je vous disais hier que l’inflation officielle était de 1,8 % et sans doute plus proche de 3 % en réalité.

C’est encore bien en dessous de la masse de billets en circulation au sein de la Zone Euro qui a augmenté de 5,15 % en 2018. [1]

Eh oui, en Europe depuis 15 ans on a besoin de plus en plus d’espèces : la valeur des billets en circulation a été multipliée par 6… Soit 600 % d’augmentation pour une inflation officielle de seulement 30 % !

Valeur des billets en euros en circulation
Valeur des billets en euros en circulation

 

 

Moi qui croyais que l’on n’utilisait plus que sa carte et son téléphone pour régler ses achats… C’est vrai en Suède (qui commence d’ailleurs à s’en inquiéter) mais dans la plupart des pays européens, au moins les 2/3 des transactions physiques se font encore en espèce en 2019 :

Part des paiements physiques en espèce pays de la Zone Euros
Part des paiements physiques en espèce pays de la Zone Euros

 

Comme vous voyez le cash est toujours roi.

La BCE estime que 20 à 25 % des billets circulent en dehors de la Zone [2], essentiellement dans les pays limitrophes pour des raisons évidentes de commerce avec leurs voisins.

Mais alors ou partent tous ces billets ?

Ils vont sous le matelas.

Les espèces en euros servent de réserve pour un certain nombre de gens qui n’ont qu’une confiance relative dans le système, essentiellement des Allemands qui ont le cash dans la peau, mais également les pays du Sud qui ont été le plus durement frappés par la crise.

Les Italiens, les Espagnols, les Grecs sont en 2019 plus pauvres qu’ils ne l’étaient en l’an 2000 au moment du passage à l’Euro et le cash y est plus une question de survie que de filouterie fiscale.

Notez d’ailleurs que la demande en espèces augmente alors même que la plupart des pays de la Zone, à commencer par la France, prennent des mesures drastiques pour limiter la circulation des espèces.

Allez donc essayer de retirer 3 000 € euros en espèces à votre banque, en quelques années à peine, c’est devenu mission impossible.

Et non, tout cet argent ne sert pas à financer le terrorisme et les trafics en tout genre, en tout cas pas plus que l’argent dématérialisé. Infiniment plus d’argent est blanchi par les grandes banques européennes empêtrées dans des scandales sans fin (HSBC, Royal Bank of Scotland, Danske bank, Deutsche bank, Crédit Agricole, ING…) [3]. Plus efficace que supprimer les espèces pour lutter contre le financement du terrorisme, vous devriez surtout fermer toutes les grandes banques. L’hypocrisie est totale.

La réalité est que les paiements par carte et téléphone ne sont pas du tout en train de rendre les espèces obsolètes, la demande légitime d’espèces augmente en même temps que les paiements dématérialisés.

La guerre au cash est une volonté politique afin de piéger vos dépôts dans un système bancaire agonisant.

C’est la proposition n°16 du rapport d’Action Publique 2022 (CAP22), publié l’été dernier et qui liste 22 mesures à prendre d’ici 2022 :

PROPOSITION 16 | Aller vers une société « zéro cash » pour simplifier les paiements tout en luttant mieux contre la fraude fiscale.

La véritable raison est toute autre. Je vous rappelle que le FMI suggère de taxer vos dépôts de 4 % par an (via des taux négatifs) lors de la crise qui vient… Cela n’est pas possible si vous pouvez retirer des espèces qui ont l’avantage, elles, de ne pas perdre leur valeur faciale.

Diffusez cette lettre autour de vous, partagez-là sur les réseaux et transférez à votre carnet d’adresse.

À votre bonne fortune,

Guy de La Fortelle

Sources :

[1] https://www.ecb.europa.eu/stats/policy_and_exchange_rates/banknotes+coins/circulation/html/index.en.html#

[2] https://www.ecb.europa.eu/euro/intro/issuance/html/index.en.html

[3] https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-03-06/these-are-the-banks-caught-in-the-russia-money-laundering-scandal


Partager l'article
  • 66
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *