La gazette des nouvelles oubliées (appelée aussi guyzette)

03 05 2019
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 
Vendredi, le 26, Le Figaro dit : « Bitcoin reste une arnaque à la mode ».
 
Le Bitcoin gagne 40 % en un mois. La Société Générale émet sa 1ère obligation via blockchain.
 
Au Figaro ils trouvent que le Bitcoin est une arnaque et que la blockchain va changer le monde : Les mêmes écrivaient il y a 20 ans qu’Internet était révolutionnaire et Google n’allait jamais gagner un centime… Les journalistes n’apprennent pas.
 
 
Samedi, Cédric O a vu 25 licornes en France en 2025. Ces entreprises technologiques valorisées à plus d’un milliard de dollars y sont aussi fréquentes que l’animal légendaire en forêt de Compiègne. Le programme de réinsertion de l’invisible ministre du numérique fera-t-il venir des spécimens des côtes californiennes ? Attention start-up nation : elles y ont la corne ramollie dernièrement.
  • Uber s’introduit en bourse en précisant qu’ils ne gagneront sans doute JAMAIS d’argent.
  • AirBnB promet pour la 10e fois que la bourse c’est aussi pour cette année : le temps presse, Marriott, la première chaîne hôtelière mondiale annonce un concurrent direct.
  • Netflix n’est pas mieux engagé. La société qui fait baisser la natalité dans le monde à cause de ses séries est valorisée comme un monopole moscovite alors même que NBC Universal et Disney viennent lui tailler des croupières avec des arguments en béton. Renaud Camus se lamente, les acteurs applaudissent : les cachets s’envolent.
  • On apprend également que Tesla fait plus de 700 millions de pertes au premier semestre… Et encore, ce serait 950 millions si la marque ne bénéficiait de quotas carbone en quantité astronomiques à revendre, qui ne se justifient pas si facilement (voir ci-dessous)
Dimanche : repos.
 
Lundi : Kommerz Bank dit non à Deutsche.Deutsche Bank se retrouve au bord du gouffre qu’elle contemple depuis 4 ans maintenant sans jamais réussir à se redresser.
 
Pompeo pouffe. Le secrétaire d’État américain trouve que c’est un bon moment pour enterrer le gazoduc Nordstream II qui donnerait un avantage décisif au gaz russe en Europe face aux schistes américains qu’il va falloir écouler au prix fort (sujet suivant). Merkel se cache.
 
La première banque allemande est à l’état de zombie, junkie du dollar que les Américains distillent au compte-gouttes façon waterboarding à l’échelle d’un pays. Le vrai maillon faible, c’est l’Allemagne pas la France.
 
 
Mardi : Warren Buffett donne 10 milliards à Occidental Petroleum pour piquer Anadarko à Chevron. Anadarko est convoitée pour ses gigantesques champs de pétrole de schiste. En discussion exclusive avec Chevron pour un rachat à 33 Mds$, Buffett permet à Occidental de pousser l’offre à 55mds$. L’action d’Anadarko s’envole de 55 % en 2 semaines, poussant son P/E ratio à 77 : cela veut dire qu’il faudrait près de 80 ans aux actionnaires pour rembourser leur investissement. C’est dantesque. Il va falloir en extraire millions de barils de pétrole pour rentabiliser un investissement pareil… Preuve que le plus gros pollueur de la planète, ce sont encore les banques centrales qui rendent possible par leurs politiques ces rachats insensés.
 
Mardi encore, Google trébuche en bourse : ils ne vendent pas assez de publicité, c’est-à-dire qu’ils ne vendent pas assez vos données au contraire de Facebook. C’est le pire des deux qui gagne. Google abandonne son slogan de toujours « Don’t be evil » (ne soyez pas malveillants)… L’argent passe avant.
 
 
Mercredi : Apple atteint des sommets en bourse. À ce prix il faudrait vendre des iPhone aux Martiens. Qui achète à ce prix ? Devinez… Jerome Powell, patron de la Fed, trouve les valorisations boursières « élevées mais pas extrêmes »Devoir le préciser est déjà suspect.
 
Powell passe de la pause à la fin de la normalisation monétaire. Il libère discrètement des liquidités en baissant l’IOER : les marchés n’apprécient pas, les banques chutent. Cela ne va pas suffire, la Fed perd le contrôle.
 
 
Jeudi : Le World Gold Council présente son rapport trimestriel. Les banques centrales augmentent leur achat d’or de +68 % depuis le début de l’année ! Pendant que Jerome Powell délivre un bulletin météo grand soleil, ils sortent le parapluie : Faites ce que je dis pas ce que je fais… Pour acheter de l’or, lisez ceci.
 
Jeudi encore, la France et l’Allemagne veulent investir 5 à 6 milliards d’euros pour créer un « Airbus » des batteries. Une étude allemande montre que les véhiculent électrique émettent plus de CO2 que les dernières versions diesel. Nos chers politiques sont décidément  à contretemps. Faut-il rappeler qu’Airbus était une initiative privée ? Et qu’elle n’aurait sans doute jamais vu le jour aujourd’hui vu le couvercle de plomb que fait peser l’UE sur son économie… Et avec quoi recharger ces batterie, quelle électricité ? Au charbon ? C’est 30 % de l’électricité allemande le charbon.
 
L’ONU estime que la guerre au Yémen aura fait 230 000 morts d’ici la fin de l’année si rien n’est fait. Yémen ? La page Wikipedia en France parle sobrement de « guerre civile yéménite » malgré l’intervention massive de l’Arabie saoudite, mais chuuuut, il faut bien faire le plein de la voiture à la pompe.
 
La réalité est que la guerre au Yémen est une énième résurgence du conflit entre Chiites et Sunnites qui pourrie la région depuis 35 ans. Et dans cette affaire, nous sommes du côté de l’agresseur.
 
Mais les équilibres ont changé, après la défaite américaine en Syrie, un goût de guerre froide revient au Venezuela… Au cœur de la zone d’influence américaine, la Russie a permis jusqu’ici de repousser la tentative de coup de Gaido et de la CIA.
 
 
Aujourd’hui, et peut-être un peu avant, le gouvernement publie sans sommation les prix réels de toutes les transactions immobilières entre 2014 et 2018 : https://app.dvf.etalab.gouv.fr/. Les vérifications que j’ai pu faire se sont avérées exactes et précises mais bien trop techniques et parcellaires pour qu’un particulier puisse se faire une idée correcte des prix de son quartier. En pleine bataille pour les données personnelles, ce grand déballage sans aucune réflexion préalable est inquiétant. Ces données ont une valeur marchande gigantesque pour qui sait les exploiter (pas le particulier donc) et quelques croisements simples permettent de faire des recoupements très intrusifs dans votre vie patrimoniale privée. Ce n’est pas à l’État d’en disposer.
 
Ces gogos disent que c’est pour éviter que les vendeurs se fassent avoir par des agents qui promettent des prix exorbitants pour obtenir un mandat de vente. Peut-être. Mais sûrement pas en fait. Ils avaient fait le même raisonnement spécieux quand ils avaient décidé la publication des salaires des patrons d’entreprises cotées pour faire baisser ces rémunérations : il s’est passé exactement le contraire. Les actionnaires veulent tous le meilleur patron pour leur entreprise et de meilleur patron à meilleur salaire, il n’y a qu’un pas qui a été allègrement franchi.
 
Les statistiques du travail américain sont également publiées aujourd’hui : 3,6% de chômeurs aux États-Unis, il n’y a jamais eu aussi peu de chômeurs aux États-Unis depuis 1969. Hip hip hip… rien du tout, le nombre de chômeurs baissent aux États-Unis mais le nombre d’emplois à temps plein baisse également. Le travail se précarise aux États-Unis.Et il n’y a pas de quoi se réjouir.
 
Aujourd’hui enfin, je finis ma première gazette des nouvelles oubliées (appelée aussi guyzette). Si elle vous a plue, partagez-là grâce au boutons en haut et en bas de ce message et faites-là suivre à votre carnet d’adresses.
 
À votre bonne fortune,
 
Guy de La Fortelle

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •